Contrôle pédagogique IEF : mon expérience

contrôle pédagogique mon expérience Objectif IEF

Quand l’on fait le choix d’instruire ses enfants à la maison, il y a l’inévitable étape du contrôle pédagogique. Notre premier contrôle s’est déroulé le 24 mars 2017 au matin. Donc je tenais à en faire un compte-rendu ici afin de partager mon expérience à toutes les mamans qui vont passer par là.

Qu’est-ce que le contrôle pédagogique ?

Certaines peuvent se demander ce que c’est et en quoi cela consiste. C’est en fait un rendez-vous obligatoire une fois par an avec une personne de l’inspection académique. Il concerne les familles ayant déclaré l’instruction en famille pour un ou plusieurs enfants du foyer. Il y a en général une ou plusieurs autres personnes (des professeurs des écoles en général). Ce rendez-vous a pour but de vérifier que l’enfant reçoit bien une instruction qui lui permettra d’arriver au socle commun à la fin de la scolarité obligatoire.

Le contrôle est divisé en deux parties, un entretien avec l’inspecteur et le(s) parent(s) et des petits exercices proposés à l’enfant pour évaluer un peu son niveau.

contrôle pédagogique mon expérience Objectif IEFNotre expérience

On en vient donc au coeur du sujet de cet article qui est notre expérience à moi et ma fille. C’était notre tout premier contrôle, ma fille étant mon aînée et en CP cette année.

Nous ne prenons pas de CPC (cours par correspondance). Donc j’ai envoyé par mail au préalable un petit document où j’ai récapitulé les différents supports que j’utilise. Ceci afin qu’ils puissent préparer l’entretien en amont. Puis j’ai de mon côté préparé un petit livret avec des photos de notre espace de travail, nos supports, nos sorties, les activités sportives, artistiques, etc. Ensuite je l’ai imprimé et fais relier avant le contrôle. Cela constitue un récapitulatif intéressant pour illustrer le quotidien IEF.

Le jour j

Pour cette première fois, le contrôle pédagogique s’est déroulé dans les locaux de l’inspection académique. Donc j’ai dû apporter les supports que j’utilise et les différents travaux de ma fille depuis le début de l’année. J’y suis allée seule étant donné que le papa ne pouvait pas. Quand nous somme arrivées, nous avons dû attendre, car il y avait le contrôle d’un autre enfant avant nous qui s’est un peu prolongé. Une dame qui travaillait dans les bureaux a gentiment proposé à Nora de s’installer à un bureau pour dessiner histoire de patienter.

Un instituteur est sorti de la salle. Il s’est excusé auprès de moi pour le temps d’attente. Puis il s’est avancé vers Nora et lui a demandé ce qu’elle était en train de dessiner. En échangeant la conclusion était qu’elle avait dessiné une princesse qui ramassait des tulipes en Algérie (rien que ça^^). Enfin, les personnes sont sorties, c’était notre tour.

Nous somme rentrées dans la salle qui était, je pense, une salle de réunion avec une bibliothèque impressionnante de livres éducatifs qui donnait franchement envie ! Il y avait deux instituteurs, le monsieur qui avait parlé avec Nora et une dame. Puis il y avait l’inspectrice. Nora devait rester avec les deux instituteurs dans cette salle pour faire les exercices. L’inspectrice lui a demandé si elle était inquiète, elle a répondu que non en souriant alors nous somme allées dans son bureau.

L’entretien avec l’inspectrice

Une fois installées, l’inspectrice m’a demandé les raisons de mon choix de faire l’IEF. Après les avoir exposés, elle m’a interrogé sur la position du papa à ce sujet, sa profession ainsi que la mienne. Elle s’est également renseignée sur mon niveau d’études et la composition de notre famille en prenant des notes au fur et à mesure.

Elle m’a ensuite questionné sur ma méthode pour trouver des supports. Sur quoi je me basais pour voir où Nora en était dans son apprentissage par rapport aux programmes officiels. Ensuite, elle m’a demandé comment je m’y prenais pour lui enseigner le domaine « Explorer le monde ».

Enfin, on a fini par les activités extérieures de Nora. Donc j’ai évoqué ses cours d’équitation, ses sorties pédagogiques, sa correspondance et ses relations gardées avec ses camarades. Et c’était déjà terminé, nous avons dû rester pas plus de 15 minutes. On a rejoint Nora et les deux instituteurs.

contrôle pédagogique mon expérience Objectif IEFLes « tests » de Nora.

On est arrivées dans la salle alors que les tests n’étaient pas du tout terminés. Donc on a continué à échanger un peu avec l’instituteur sur les supports que j’avais apporté et qu’il a trouvé bien fournis. Il m’a de suite fait remarquer que Nora connaissait déjà les continents, savait les situer et les nommer. Ce n’est pas au programme de CP, mais il a dû lui demander en découvrant les cartes de nomenclatures sur les continents que j’avais apportés. Puis il m’a également fait remarquer que Nora savait lire bien plus que des textes du niveau « Je commence à lire » de ses petits livres.

Pour le contenu des tests du contrôle pédagogique en eux-mêmes, je n’étais pas présente au début donc voilà ce que j’ai pu voir, et que Nora m’a rapporté :

En français :

– Elle a donc nommé et situé les continents en replaçant les étiquettes à l’aide des cartes de nomenclatures,

– On lui a demandé de lire une partie du livre Les animaux de Lou : courage petit marin,

– Elle a ensuite dû reconstituer des mots à partir de syllabes sur des petits papiers,

– Puis elle a dû terminer une phrase à partir de mots proposés.

En mathématiques :

– Elle a eu un exercice sur les dizaines,

– On lui a demandé de ranger des nombres donnés du plus petit au plus grand,

– Puis elle a dû montrer le triangle parmi un ensemble de formes géométriques et dire s’il y avait un rectangle (il n’y en avait pas).

– Ensuite, elle a eu un problème à résoudre : un berger à 26 moutons au total, 14 sont sortis de la bergerie. Combien reste-t-il de moutons dans la bergerie ? Elle a pu avoir des trombones à manipuler pour résoudre le problème.

– Enfin, elle a eu des addictions posées à deux chiffres.

Le bilan

L’instituteur a déclaré que c’était très bien. Qu’il avait eu affaire à une petite fille épanouie et qu’il n’y avait rien à dire. L’institutrice m’a juste dit qu’il fraudait que je travaille un peu plus l’écriture, et m’a donné quelques conseils.

Ils m’ont fait remarquer que faire soit même l’instruction à ses enfants n’était pas chose simple. Que je m’en sortais très bien et qu’ils remarquaient que j’aimais l’enseignement.

J’en suis ressortie soulagée et presque euphorique ! Je n’étais pas spécialement stressée de ce contrôle pédagogique. Mais j’avoue que la veille, j’ai commencé à avoir quelques doutes en tête : « et si je ne l’ai pas assez fait travailler »,  » et si elle ne connaît pas assez de choses »,  » et si je ne m’y prends pas de la bonne manière »… Mais au final j’ai été mise à l’aise immédiatement. J’ai eu affaire à des personnes douces et très gentilles avec, à aucun moment, l’impression de ne pas avoir de légitimité dans l’instruction de mes enfants et ça fait un bien fou !

Si vous avez vous aussi un contrôle pédagogique bientôt (ou pas^^) et que vous souhaitez me poser des questions supplémentaires n’hésitez pas, les commentaires sont faits pour ça. Et si vous l’avez déjà passé, racontez-moi en commentaire, j’aime connaître les expériences des autres.

11 Commentaires

Laisse moi un petit commentaire :