• Accueil  / 
  • Primaire
  •  /  Les réglettes cuisenaires : comment les utiliser ?

Les réglettes cuisenaires : comment les utiliser ?

réglettes cuisenaires utilisation mathématique alteranative pédagogie maternelle Objectif IEF

Cela fait deux ans que j’ai acheté les réglettes cuisenaires (sur le site www.dndm.fr au passage^^). A la base, je les avait prisent pour ma grande qui était début CP à l’époque. Mais finalement, elle ne s’y est pas tellement intéressée. Donc je les ai un peu délaissé également. Mais cette année, j’ai décidé de les présenter à mon GS. Et lui en revanche, il a beaucoup accroché ! Et à présent, lorsqu’on fait des additions, il a le réflexe d’aller lui-même chercher les réglettes pour résoudre ses opérations. Je me suis dis qu’il serait bon de faire un article sur le sujet.L’utilisation des réglettes cuisenaires n’etant pas forcement intuitive au premier abord.

Les réglettes cuisenaires pour des maths faciles !

Quand je poste des photos de mon fils entrain de les utiliser, on me pose beaucoup de questions. Donc je vais essayer de répondre aux principales, qui reviennent le plus souvent :

  • A quoi servent-elles concrètement ? A résoudre des additions, soustractions, multiplications, les divisions et même à travailler les puissances (dernier point que je n’aborderai pas dans cet article)
  • Quel âge est préconisé pour commencer avec les réglettes ? L’on peut débuter à partir de 3 ans. Personnellement, j’ai commencé à les proposer à mon fils à partir de 4 ans et demi. En milieu/fin de moyenne section. La prise en main des réglettes devant se faire étape par étape.
  • Comment commencer avec les réglettes ? 

Alors, comme je viens de le dire, l’utilisation des réglettes nécessite d’y aller par étapes. La première étape est la qualitative. Elle consiste à donner à l’enfant les réglettes à manipuler, afin qu’il prenne conscience des différences de taille, des similitudes etc. Il peut faire des constructions libres avec mais aussi des manipulations dirigée pour travailler la symétrie par exemple.

J’ai utiliser un fichier, très complet qui permet de réaliser ces manipulations avec des petites histoires afin d’introduire les réglettes cuisenaires dans cette étape : Fichier partie 1 – Fichier partie 2.  Vous y trouverai également le guide du maître pour savoir quoi demander à l’enfant, comment s’en servir, etc.réglettes cuisenaires utilisation mathématique alteranative pédagogie maternelle Objectif IEF

Ensuite viens l’étape quantitative. C’est celle où l’enfant va devoir associer chaque réglette à un chiffre pour entrer dans le mode décimal. Personnellement, j’utilise directement le couvercle de la boite de mes réglettes cuisenaires. Elles y sont déjà représentées de 1 à 10 avec le dessin. Donc il peut directement les positionner dessus pour faire la correspondance.réglettes cuisenaires utilisation mathématique alteranative pédagogie maternelle Objectif IEF

Les opérations

Puis, l’on passe à l’addition. Vous verrais souvent le terme « tapis » de décomposition si vous faites des recherches pour l’utilisation des réglettes. C’est en faite le nom attribué aux rectangles que l’on forme pour un chiffre. Sur la photo ci-dessous vous y voyez un tapis de 6. Avec les opérations 6 = 4+2 = 3+3 = 5+1= 1+1+1+1+1+1. Etc. Cela permet à l’enfant de résoudre des additions en positionnant les réglettes correspondantes à l’addition demandé ex : 4+2, il posera la réglette de 4 et celle de 2 à son bout. Puis il va chercher quelle est la réglette qui correspond à cette taille.réglettes cuisenaires utilisation mathématique alteranative pédagogie maternelle Objectif IEF

Ensuite pour la soustraction, c’est l’inverse. On propose à partir du tapis de décomposition, de retirer un chiffre. Par exemple pour l’opération 6 – 2, à partir du tapis de 6. L’enfant dois retirer la réglette 2 et avec la réglette restante le résultat de l’opération qui est 4. (exemple en photo)réglettes cuisenaires utilisation mathématique alteranative pédagogie maternelle Objectif IEF

Puis viens la multiplication. Je n’en suis pas encore là avec mes enfants, mais je vous expose quand même le procédé. Il faut représenter les additions avec les réglettes identiques. Ainsi, 6 = 2×3 et 2×3 = 6. (voir photo).réglettes cuisenaires utilisation mathématique alteranative pédagogie maternelle Objectif IEF

L’avant dernière notion est la division : une technique hyper simple avec les réglettes cuisenaires pour résoudre une division, c’est le produit en croix. En exemple 15 c’est 5×3. On place la réglette de 5 en dessous et celle de 3 au dessus. Pour faire 15 divisé par 2, il suffit de retirer la réglette au dessus (de 3 donc). L’enfant obtiens le résultat : 5.réglettes cuisenaires utilisation mathématique alteranative pédagogie maternelle Objectif IEFréglettes cuisenaires utilisation mathématique alteranative pédagogie maternelle Objectif IEF

Mon utilisation

Comme je l’ai dis plus haut, pour le moment c’est mon fils qui utilise les réglettes pour les additions. Il est en Grande Section actuellement. Je les trouve ludiques et tant que mon fils les adoptent, on les utilisera. Mais si il s’en lasse où n’y adhère pas pour les autres opérations, je n’insisterai pas. De plus j’utilise également en parallèle le cahier de maths de la méthode Singapour. J’en ai parlé dans mon article sur les manuels 2017/2018.réglettes cuisenaires utilisation mathématique alteranative pédagogie maternelle Objectif IEF

La liberté de l’IEF

J’ai l’habitude de dire qu’en IEF, le privilège que l’on a est de pouvoir adapter l’instruction à l’enfant. Et non l’inverse comme à l’école. Cela n’a pas pour but de pointer un doigt négatif sur l’école. il y a des tas d’instit qui font un travail remarquable avec leurs élèves. Mais il est forcement très compliqué d’accorder un enseignement différent à chaque élève. Surtout quand on a une classe de 20 à 30 élèves.

J’espère que cet article vous aura éclairé un peu plus sur ce super outil !

 

 

Laisse moi un petit commentaire :